d’Abancourt, Marie – fille à marier

Marie d’ABANCOURT

Elle est aussi connue sous le nom de Marie d’ Abancourt, Marie d’ Abancourt, Marie D’ Abancour dite La Caille et Marie Dabancour,

En 1618, Marie d’ABANCOURT est baptisée à l’église Saint-Wast de Soissons d’où sont originaires ses parents: Adrien d’Abancourt dit Lacaille et Simone d’Orgeville.

Adrien fut un des trente-sept engagés pour aller au Canada en 1632, pour préparer l’établissement de Québec. Il s’engage le 8 avril 1632 à Le Havre pour une période de trois ans pour Québec à Guillaume de CAEN, pour la Compagnie de la Nouvelle-France.

Adrien retourne en France à la suite de son engagement et revient en 1635 à la Nouvelle-France avec sa famille, son épouse Simone d’Orgeville, et sa fille Marie, âgée de 16 ans.

(Adrien et Simone d’ORGEVILLE), de St-Waast de Soissons, Île-de-France (Aisne); d entre 24-11-1678 et rec. 81, Québec; 17 ans, arrivée en 1635 avec ses parents; aux rec. 66 et 67, 48 ans; 02-02-1660 confirmée à Château-Richer; 26-03-1637 citée à Québec; ne sait pas signer; 1er m 09-10-1639 Québec avec Jean JOLLIET; famille établie à Québec; 7 enfants; 2e m 19-10-1651 Québec avec Geoffroy GUILLOT dit Lavallée; famille établie à Québec; 3 enfants; 3e m 08-11-1665 Québec avec Martin PRÉVOST; famille établie à Québec; aucun enfant. (CI : 45, 46; DGFQ : 2, 545, 603, 944, 945)

Le 26 mars 1637 : Marie est marraine – Québec, Qc, Canada  de Jacques Bourdon.

Le 15 novembre 1637 Marie passe contrat de mariage devant le notaire Audouart à Québec

Elle épouse Jehan Jollyet, 43 ans, charron de métier, originaire de Sézanne (Marne), à Québec le 9 octobre 1639.

Ensemble, ils ont cinq enfants entre 1642 et 1650.

  • Sieur Adrien Jolliet de Chansenaye (1643 – 1669) (de Jean Jolliet)
  • un garçon qui meurt à la naissance en 1644
  •  Louis JOLLIET, baptisé le 21 septembre 1645, seigneur d’Anticosti , explorateur qui accompagne le Père Jacques MARQUETTE sur le Mississippi. Il décède en 1701.
  • Marie qui naît en 1648
  • Zacharie qui naît en 1650-1693, apprend le métier de charron, mais il est connu comme traiteur, qui parcourt les rivières, les forêts et les routes de ce commerce : il participe à la création de la société commerciale de son frère Louis, pour rassembler des fonds pour l’exploration du Mississippi.

Très vite, Marie perd ses parents.

Adrien d’Abancourt décède le 2 mai 1640 : il se noie avec un compagnon Etienne Sevestre, en face Berthier dans les îles de Bellechasse, lieu où ils étaient allés chasser.

Jean Jolliet retrouve le 20 mai 1641 les ossements de son beau-père.

Adrien d’ABANCOURT est inhumé le 26 mai 1641 à Québec.

La mère de Marie, Simone D’Orgeville décède en janvier 1649 à l’âge de 60 ans.

Jean Jolliet est mort à l’hôpital au Québec après seulement douze ans de mariage en avril 1651.

Sa veuve Marie d’Abancourt dite Lacaille convole en secondes noces avec Geoffroy (Godfroy) Guillot dit Lavallée (dit Lavalet) fils de Jean Guillot et Jeanne Coutin, le 19 octobre 1651 à Québec.

trois enfants naissent de ce mariage:

  • Jean Lavallée en 1653 -1692
  • Elisabeth Guillot en 1656
  • Louise Guillot en 1659

Marie est confirmée à Château Richer le 2 février 1660.

Marie d’Abancourt est veuve à nouveau vers 1665. Il semble que Geoffroy Lavallée se soit noyé le 30 juin de cette année.

Les Archives Nationales du Canada possède l’inventaire des biens meubles et immeubles de feu Jean Jolliet et Marie d’Abancourt et aussi du deuxième mariage de cette dernière avec feu Geoffroy Guillot dit Lavallée : cet inventaire a été dressé le 18 juillet 1665 par le notaire Claude Auber à Québec.

Marie épouse en troisièmes noces le 8 novembre 1665 à Québec, Martin Prévost, fils de Pierre Prévost et Charlotte Vien. Martin est veuf de Marie Olivier Manitouabewich, une femme indienne de la tribu Huron et père de six enfants- huit enfants.

Marie n’a pas d’enfant avec son dernier mari.

Recensement de 1666:
à Beauport
Martin Prévost, 55 ans, habitant
Marie d’ Abancourt, 48 ans veuve de Godefroi Guillot
Louis Prévost, 15 ans fils
Jean Prévost, 6 ans, fils
Jean Baptiste Prévost, 4 ans, fils
Thérèse Prévost, 7 mois, fille
Élisabeth Guillot, 9 ans, fille de Marie
Marie Houarlin, 33 ans,  domestique engagé
Pierre Rouziliet, 27 ans, domestique engagé
neuf bestiaux
quarante cinq arpents de terre en valeur.

Les enfants de Marie d’Abancourt paraissent ainsi dans le recensement de 1666
Louis est un clerc au séminaire de Québec,
Marie habite Beaupré avec son mari François Fortin
Zacharie
Louise Guillot qui est sa pensionnaire.

Recensement de 1667
à Côte de Beauport
Martin Prévost, 58 ans,
Marie d’ Abancourt, 48 ans
Louis Prévost, 17 ans
Jean Prévost, 8 ans
Jean Baptiste Prévost, 6 ans
Thérèse Prévost, 3 ans
Marin Arlin, 30 ans, domestique engagé
Lafontaine, 24 ans, domestique engagé
neuf bestiaux
quarante cinq arpents de terre en valeur.

Les enfants de Marie d’Abancourt paraissent ainsi dans le recensement de 1666
Elisabeth est domestique chez Bertrand Chesnay à Beaupré.
Zacharie est apprenti chez Noël Morin
Louise est domestique à Beaupré chez Simon Guyon.

Le 7 octobre 1675, Marie d’Abancourt est un des témoins du mariage de son fils Louis Jolliet avec Claire Bissot, et son nom apparaît sur le contrat de mariage rédigé par le notaire Romain Becquet qui signale que Marie a déclaré « ne savoir écrire ni signer ».

Testament de Marie d’Abancourt

Marie décède entre le 16 décembre 1678, date de la signature de son testament chez le notaire Paul Vachon et l’année du recensement de 1681.

 

Recensement de 1681

Martin Prévost vit seul avec ses enfants et deux domestiques.

Mais que sont devenus ses enfants à Marie au recensement de 1681 ?

Marie Jolliet, Adrien Jolliet et Elisabeth Guillot ne sont pas présents :

  • Adrien le recensement indique que Jeanne Dodier est «veuve d’Adrien».
  • Marie Jolliet et Elisabeth Guillot, on ne retrouve aucun renseignement.
  • Zacharie Jolliet vit à la Basse-ville de Québec avec son épouse Marie Niel et leur fils Louis âgé de 2 ans. Il possède 3 fusils.
  • Jean Lavallée vit à Saurel avec Marguerite Duson, son épouse et leurs cinq enfants, possède 2 bêtes à cornes et douze arpents en valeur.
  • Louise Guillot est marié à Gabriel Gosselin avec qui elle a deux enfants, Pierre et Louis : six autres enfants vivent avec eux, ainsi que trois domestiques. Son mari possède 45 bêtes à cornes, une ânesse et 80 brebis, et 60 arpents en valeur.
  • Louis Jolliet, il vit à Anticosti dont il est le seigneur, avec son épouse Claire Bissot, leurs enfants (Louis, Jean, Anne et Claire), six domestiques, et possède 6 fusils, deux bêtes à cornes et deux arpents de terre en valeur.
Advertisements