Contrat de mariage en Françoise Raclos et Michel David – 2 décembre 1671

Françoise Raclos signait, le 2 décembre 1671, un contrat de mariage avec Michel David, fils de Claude David, rédigé par La Rue, à Champlain, en la maison de René Beaudoin et Marie Raclos, “avant midi”. Nous avons presque tout le texte de ce contrat, ce qui nous donne un bon exemple de ce à quoi celui de Nicolas et Madeleine aurait ressemblé.

Par devant Guillaume de Larue, notaire en la jurisdiction [et] seigneurie de La Touche Champlain, furent présent en leurs personnes, Michel David, fils d’honorable homme Claude David, habitant du dit lieu, & de Suzanne Denoyon, ses père et mère, d’une part et de damoiselle Françoise Raclos, fille d’honorable homme Idebon Raclos et de damoiselle Marie Viennot, ses père et mère, d’autre part

Lesquelles parties déclarent, [de] bon gré et volonté, et en la présence de leurs parents et amis pour ce [faire] assemblés, [à] savoir, de la part du dit Michel David, Etienne David et Claude David, ses frères, et de Etienne Pézard, écuyer, Sieur De La Tousche, seigneur de ce dit lieu, de damoiselle Madeleine Mullois, sa femme, de Guillaume David, de Marie [Armand, sa femme], de Jean Denoyon, de Marie Chauvin, sa femme, de Guillaume Denoyon, tous oncles et tantes du dit Michel David,de Maître Antoine Desrosiers, de Anne du Hérisson, sa femme, de Michel Godefroy, écuyer, Sieur de Lintot, de damoiselle De Belestre, sa femme, de Sieur Pinard, Maître chirurgien de ce dit lieu, de Madeleine Hertel, sa femme,

Et de la part de la dite damoiselle Raclos, René Beaudoin, de Marie Raclos, sa femme, de Nicolas Perrot, de Madeleine Raclos, sa femme,& du Sieur Couillard, du Sieur Latour. On fait et accordé leurs traité et promesse de mariage qui susuivent, c’est à savoir, que le dit Michel David avait promi et promet prendre pour sa femme et légitime épouse, la dite damoiselle Françoise Raclos, comme aussi la dite Raclos a promi et promet prendre le dit Michel David pour son mari et légitime époux, icelui mariage fait et épousailles [célébrées] en face de notre mère sainte église catholique apostolique et romaine le plus tôt que faire se pourra, et qu’il sera avisé et délibéré entre eux et leurs sus-dits parents et amis, si Dieu et notre mère sainte église y consentent et [soient d’] accord pour [que Michel et Françoise puissent] être les dits futurs époux, uns et communs en leurs biens, meubles, acquets, conquets [et] immeubles, [à partir] du jour de la bénédiction nuptiale.

Sera douée la dite future épouse de la somme de six cent livres de douaire préfixe limité ou douisé coutumier, au choix et option de la dite future épouse en (autant) que douaire ait lieu suivant la coutume de la prévosté et vicomté de Paris, et s’il y avait quelque dette faite ou créée par l’un des dits futurs époux avant leur mariage, elle sera acquittée sur le bien de celui qui les aura fait sans que le bien de l’autre en puisse répondre.

Le père du futur époux donnera a son fils une habitation de quatre arpents de front qu’il a sur la rivière Pépin; a promit lui aider à faire une maison sur icelle habitation pour être faite en été ……. prochaine ………. ; en outre plus a promis …….. de la dite future épouse de la quittée de toutes debtes si aucune y a quelque …… consommation du futur mariage.

Et promet de la ……… ; a promis aussi le dit père du dit futur époux de lui donner une génisse, cochon et quelques volailles; a promis aussi le dit père du dit futur époux de lui donner un taureau qui a deprisié un an …………. .

Car ………. Etc accordé entre les dites parties ……… Etc promettant Etc obligeant les dites parties ………. Etc fait Etc greffe au dit Champlain avant midi en la maison du sieur Baudoin ou demeure la dite future épouse …………. .

Ce jour d’hui deuzième (du mois de) décembre mil six cent soixante onze.

Le dit Michel David et Claude David …………. Suzanne Denoyon ………. ont déclaré ne savoir écrire (et) ne signent, de (ce en)quis suivant l’ordonnance, ont fait leur marque.

Les signataires et amis de la famille

Nous reconnaissons certains personnages qui nous ont été présentés lors du mariage de Nicolas, dont : Etienne Pézard, écuyer, sieur de La Tousche, présent en tant que seigneur des lieux, accompagné de son épouse, Madeleine Mullois; et Pierre Artault, sieur de La Tour, “juge ordinaire” des lieux.

La famille des David étaient représentée par les parents de Michel, Claude David et Suzanne Denoyon, ses frères Etienne et Claude David, et ses oncles et tantes : Guillaume David, accompagné de sa femme, Marie Armand, Jean Denoyon, aussi avec son épouse, Marie Chauvin et Guillaume Denoyon.

Jean Denoyon était arquebusier, armurier et maître taillandier.
juillet 1665) était la veuve de Rollin Langlois (décédé en janvier 1665), qui lui aussi avait été arquebusier et armurier. D’ailleurs, Claude David était lui-même armurier (qualifié comme tel lors d’un voyage au lac Supérieur en 1660), et Guillaume Denoyon, qui était célibataire et habitait chez son frère Jean à l’époque, pratiquait peut-être la même profession.

Françoise était représentée par sa soeur Marie Raclos et son époux René Beaudoin, couple récemment marié dont le contrat de mariage datait du 12 octobre 1671, et par sa soeur Madeleine Raclos, et son époux, Nicolas Perrot.

Aussi présent était Michel Godefroy, sieur de Lintôt, accompagné de son épouse, Perrine Picoté de Belestre (Belêtre), Anne Leneuf de Hérisson, cousine de Michel Godefroy, dont la mère était Marie Leneuf, accompagnée de son époux, Antoine Desrosiers, maître-charpentier, et Louis Pinard, maître-chirurgien des lieux, et son épouse, Madeleine Hertel.

Notons que les familles Godefroy, Hertel et Leneuf étaient propriétaires des seigneuries qui formeraient plus tard, avec la seigneurie de Bécancour, la ville de Bécancour (seigneuries Godefroy, Dutort, Cournoyer).

Antoine Desrosiers voisinait Claude David de longue date. Depuis au moins 1647, ils habitaient à l’intérieur de la palissade du bourg de Trois-Rivières (lots concédés en juin 1650 sur la rue Notre-Dame). Un peu plus tard, ils obtiennent chacun une concession sur le “chemin des côteaux” (celui de l’actuelle rue St François-Xavier) dans la “banlieue” du bourg: Antoine, en 1649, une terre de 5 arpents de front sur le chemin par 5 arpents de profondeur vers la rivière Saint-Maurice, et Claude, en 1650, sur le côté opposé du chemin, en face d’Antoine, une terre de 24 arpents de front sur le chemin par 2 arpents de profondeur vers le sud-ouest. Le 17 mars 1665, ils obtiennent chacun à Champlain, côte à côte, une concession de 3 arpents de front sur le fleuve Saint-Laurent par 40 arpents de profondeur.

Sieur Couillard: sans doute s’agit-il de Pierre Couillard. Au cours d’un procès en avril 1659, il est qualifié de “serviteur” (dans le sens d’employé et non de “domestique”) de Jacques Le Neuf de la Poterie. Ce dernier était marchand de fourrures, gouverneur intérimaire de la Nouvelle-France en 1665, et oncle de Michel Godefroy. Dans le recensement de 1666, on note que Pierre Couillard a deux domestiques, Pierre Millet et Joachim Reguindeau, à son service. En 1684, sa fille Marie-Jeanne signera un contrat de mariage avec Claude David, fils de Claude et Suzanne Denoyon.

Les membres des familles David et Denoyon, pour la plupart, signent en faisant leur marque, sauf Etienne David, qui fait preuve d’une belle écriture.

Les signatures
? Godefroy
Marque de René Beaudoin Marie Raclos
Pierre Artault
? Pezard
marque de Michel David
marque de Claude David
Etienne David
Madeleine Raclos
Françoise Raclos
marque de Suzanne Denoyon
marque de Guillaume Denoyon
Louis Pinard
Guillaume de La Rue

sources:
les images du contrat proviennent du greffe microfilmé du notaire La Rue sur le site: http://www.ancestry.com
les terres de Claude David et Antoine Desrosiers: Marcel Trudel, Le terrier du Saint-Laurent en 1663, Éditions de l’Université d’Ottawa, 1973

This entry was posted in New France - Nouvelle France, Uncategorized and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.